Memoires d'un Conservateur

Aller en bas

Memoires d'un Conservateur

Message par Sven Conrat le Mar 22 Juil - 21:46

Préambule

"Un militaire doit, surtout s'il est commandant, tenir un journal. Après sa disparition, c'est la seule défense qu'il pourra avoir contre la diffamation" disais le Général Bethléem dans un film pré-nébuleuse, The Postman. Elle m'avais profondément marqué. Je n'aurais jamais songer qu'elle puisse un jour me concerner.
C'est pourtant aujourd'hui le cas.
Par des enlèvements me dépassant, je suis aujourd'hui à la tête d'une armée à l'image de l'Armée Holniste. Au but et à la mentalité plus noble. Comme si Nathan Holnes avait prôné les États-Unis Restaurés, à l'image de la Nouvelle RDPI que je défend.
Cette phrase, donc, illustre parfaitement mes motivations. Dans ce monde qui est le notre, je peut mourir demain. Chaque individu représente un assassin potentiel qu'il me faut jauger.
Je lutte contre 4 factions et les petits regroupements et non une. Chacune de ses factions revendiquent l'integralité du territoire. Je me doit de faire des alliances de circonstances pour preserver cette reconquete. Je dois prendre l'aide ou qu'elle se trouve et faire en sorte que la RDPI sois ensuite purgés de leurs influences. La Guilde est tres puissante, trop. Par son reseau de corruption, elle pourrait renverser un pouvoir rebati. Les cantonner au commerce en nouvelle RDPI doit etre une priorité.
Les Indépandantistes sont des rivaux, pronant une societé differente et surtout imparfaite.
Les Commandos sont une insulte à la reconquete par leurs Territoires Pacifiés et Spoliés.
Les Hordes ont les mêmes cibles que moi, mais notre confrontation est inévitable, ils sont la crystalisation de ceux qui nous ont mis pied à terre. Les Fils du Chaos sont notre ultime objectif.

Ce journal a donc but de présenter le point de vue d'un Conservateur de la période post-nébuleuse. Afin d'empêcher quiconque de se servir de ma mort à des fins qui seraient différentes des miennes. D'exprimer mes objectifs et analyses de ce monde en constante evolution.

Bonne Lecture.


Sven D. Conrat


Dernière édition par Sven Conrat le Lun 4 Aoû - 1:51, édité 1 fois

_________________
avatar
Sven Conrat
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 933
Localisation : Paris
Afiliation : Conservateur
Date d'inscription : 28/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://bataillon13.frenchboard.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Memoires d'un Conservateur

Message par Sven Conrat le Mar 22 Juil - 23:25

20 Mars 2160

Tenir le compte des jours, du temps qui passe, c'est là une des choses à faire pour nous differencier des personnes retournées à l'etat sauvage. La civilisation repasse par le retablissements de normes temporelles. Sommes nous réellement le 20 selon les anciens criteres, je n'en sais rien. Mais selon les nouveaux, nous le serons.
J'écris ce message depuis mon bureau à Middletown issu de la prise de fonction de Gouverneur en Nouvelle République Démocratique des Pays Industrialisés.
Que s'est-il passé ? Je patrouillais à la recherche de nouvelles recrues quand un groupe d'hommes profitèrent de l'ombre pour me capturer.
Reduit en esclavage pour trouver des reliques... Ce fut une période terriblement humiliante qui me renforça mentalement et physiquement.
Par la même, je rencontrais 2 conservateurs, comme moi... le Chef Milicien Tom Latorda et le Xalien Kyros Itragi. Ce qui allais devenir les tetes de notre groupuscule.
Ainsi, quand il eu une breche dans le mur d'enceinte, nous fimes parti des premiers évadés. Les 2 rencontres notables que nous fimes furent Kishawa et Erebe.
Ceux ci nous attaquerent lachement, et nous dumes les neutraliser pour continuer ma route. Il est ironique de constater que l'un rejoignis la guilde, le zephyr, évidement, pour se pretendre disciple de Shozarito. L'autre devint un Ashe To Dust... Un chef indépandantiste. Affligeant comme l'ironie est forte.

C'est ici aussi que je commencais à constituer nos premières recrues. Alecciel en fit partie, suite à des anicroches avec des Commandos voulant la violer, eux-aussi enfermés par les Pilleurs.
Suite à quelques anicroches, ce fut Nénévrissé qui nous rejoignit.

En sortant de Manhattan, nous étions une quinzaine, etant les seuls conservateurs s'assumant comme chefs, tous venaient nous voir.

Nos premiers projets purent voir le jour. Prendre d'assaut la ville que déjà les Commandos spoliaient de toutes vies et envoyer une delegation à Middletown reprendre le pouvoir aux autorités locales.
Ce fut l'occasion de rencontrer les Frères du Misk. Mortamus semblait gené de devoir faire affaire avec nous, une histoire louche qu'il faudra que je tire au clair.
Ce fut aussi à ce moment là que se noua une relation etrange avec Alecciel justement. Très amatrice de sexe relations physiques, je cédais assez vite à ses avances, je le reconnais, elle a de quoi plaire, même si c'est une elfe. Je ne pense pas qu'il s'agisse d'un abus de position. A l'instant ou j'écris ses mots, je la sens encore à mes pieds, sous mon bureau. Elle est comme une muse pour moi, je crains. Il ne faut pas que je m'attache, je le sais. Elle est peut etre plus proche que raison.

Nos plans échouèrent pour des causes qui me sont encore aujourd'hui inconnues. Ils semblaient connaitre nos deplacements à l'avance. Je ne peux pas suspecter Mortamus de double-jeu, il fit preuve d'autant d'heroisme qu'un zephyr pres de ses sous peut faire.

Nous fumes refoulés hors de Newark, c'est un fait. Un de ceux qui ne s'oublieront jamais. Entre moi et la Division, c'est désormais une lutte sans merci, l'un ne peut survivre à l'autre. Mais nous avions réussi notr Mais l'autre partie de mon plan est un succes. Midddletown est devenu le bastion des Conservateurs de New York et le Qivoan's Son est devenu un poid qu'il ne faut pas prendre à la legere.

Mon bureau est spacieux et agréable, mais je n'ai pas oublié que ma presence sur le terrain est l'un des meilleurs moyens de motiver nos troupes.

J'ai cependant du prendre des mesures de reforme... Réouvertures de prisons pour criminels et révolutionnaires. Réinstauration d'un Code du Travail. La tache est longue pour faire renaitre la Civilisation.


Dernière édition par Sven Conrat le Lun 4 Aoû - 2:37, édité 1 fois

_________________
avatar
Sven Conrat
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 933
Localisation : Paris
Afiliation : Conservateur
Date d'inscription : 28/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://bataillon13.frenchboard.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Memoires d'un Conservateur

Message par Sven Conrat le Dim 27 Juil - 11:30

5 avril 2160

Le conflit contre la Division s'enlise. Je pense de plus en plus à une affaire d'espionnage. Plusieurs fois que je vois le sol de trop pres. La douleur me vrille encore les cotes. Et mon ego souffre encore de cette aiguille...
Tom et Kyros se donnent à fond, eux aussi... Mais j'avais comme un mauvais pressentiment. J'avais envoyé un éclaireur, au nord-est. Il devait explorer la region dans ses moindres recoins et prendre de l'energie dans les centrales tenant debout... Des batteries pour réveiller celles de Middletown.
Pendant ce temps, nous avions etablis nos lignes diplomatiques...
Il me faillait dans un premier temps m'assurer du soutien de la Confrérie du Néant. Chose que j'acquis sans trop de mal. Le chaos ambiant avais laissé filtrer suffisamment d'informations pour agir au mieux, et malgré quelques quiproquos avec un patriote globork, nous y parvîmes au mieux que je n'esperais. Nos forces s'étaient engagés l'une l'autre à ne pas s'agresser.
Mais les elfes de feu sont pleins de surprises... Quand Koftami repris le contrôle d'une ferme pour aider un hôpital de campagne, le chaos ne tarda pas à réagir, tablant sur sa possession. Chose provisoire s'il en était, qui n'aurais jamais du remettre en cause nos relations... Sauf que. Une elfe. Accompagnée de sa sbire, elfe aussi.
Riatai et Hinamori. Les 2 plaies du chaos à ce moment là, les choses devraient evoluer par la suite.
A force de provocations et d'insultes... Nous nous vimes contacté par Némésis dans un etat d'enervement avancé. Et lui aussi.
2 elfes de feu à l'esprit encore plus échauffé, s'échauffant et houspillant l'un l'autre. Je ne fis rien pour arrenanger les choses, mais, pour ma defense, j'ai tenté une approche rationnelle certes agressive, inacceptable pour un feu follet comme ce Némésis. Pourquoi n'ai-je pas calmé le jeu, malgré le calme tendu qui m'habitait ? Et bien, cher lecteur, il te faut savoir que lorsque tu est en colère, tu parle bien trop que tu ne le devrais. Et en plus, j'avais besoin de connaitre les limites de mon interlocuteur pour tabler sur son profil psychologique. Succès total à tout les points de vue.
Malgré les implications militaires, il faillait dire de Némésis qu'il fut cocasse. "Nous vous prouverons que nous sommes utiles". Utiles ? Oh ça, ils le seraient... Et même malgré eux s'il le fallait, je n'en doutais pas. Mais qu'ils raisonnent en terme d'utilité pour nous, comme des outils donc... De la part d'un ego démesuré... Cocasse, je l'ai dis plus haut.

Il fallait noter une chose amusante, encore une, aussi... tandis que les négociations du maintiens de la paix se déroulait, un chaoteux belligérant, Quézac, fit désertion pour établir un nouveau groupe de chaoteux... Ce qui declancha naturellement une guerre civile.
En même temps la confrérie nous déclarait la guerre... Alors que Quézak l'avais quitté car il refusait la paix... Un beau paradoxe, n'est ce pas ?
Le Zephyr Français m'as expliqué qu'il s'agissait probablement d'un pseudonyme, il avait souvent vu des ordures de bouteilles Quézac... De l'eau en guerre contre l'elfe de feu... Cela promettait d'être épique.

Mais mon esprit était ailleurs. Mon autre contact dans la guilde du commerce, Sami, jeune prostituée dirigeant le SAMU, avait affaire avec moi, pour l'achat d'armes decentes.

De brefs échanges de coups plus tot avait fait passé Steph Foret, selon le blouson crasseux qu'il portait selon son agresseur... Kyros, à tabac. Il n'avais pu retenir ses pulsions violentes de xalien... Et achevé par un mystique, Enkidu Ninurta, Bras Droit de Mortamus des Freres du Misk, dont la haine des Commandos était un échos de mes opinions.

Pas un message, ni de demandes d'explications. Juste la rumeur que Forrest s'en foutait. Quand à moi, je fis une erreur que je ne devais plus recommencer. Voyager seul.

Je venais de croiser un de ces monstres vendeurs... De ceux qui devant l'uniforme prennent peur et font des rabais. Et ensuite Némésis. Il rassemblait ses séides.

Mais surgissant de l'ombre, un Globork et un rabbin m'agressèrent par surprise avec leurs hommes. Je tins une defense raisonnable tandis que Némésis partait faire affaire... avec Erebe, surprise.

Je tenais bon, oui... Un brassard me renseigna sur l'affiliation des agresseurs... C'etait en fait les ShadowFox de Forest.

Seul contre tous, je ne pu tenir et ils me laisserent pour mort sur le carreau... Une honte supreme, une colere noire, je le consent. Pire, nous tentions de les contacter depuis l'affaire de Foret mais sans réponse... Une honte pour des mercenaires.

Le lendemain, je rencontrait Sami comme prévu. L'échange fut bref mais intense.

Le lendemain avait lieu une bataille epique... Sous les ordres de Alecciel et moi-même, nous fimes un carnage...
Enfin, il serait trop simple de dire que ce fut sous ses ordres. Un bon dosage de macro et de micro-gestion.

Je devais rejoindre son escadron, en respectant volontairement son autorité tandis que je gerais les autres de loin. Ce n'était pas encore fait quand son groupe découvrit un regroupement suspect de Nihilistes fédérés.
La bataille fut intense, les forces equivalentes... Je rejoignis assez vite l'épicentre du conflit. Bien m'en pris, puisque toute la fureur de nos adversaires fut canalysée sur moi, permettant de breves mais merveilleuses opportunitées.
C'est ainsi que Nénévrissé mis à mort l'une des trois têtes de la Confrerie du Néant. Blasphem mourrut le crane ecrasé d'une masse, un sort peu enviable...
Malheureusement, c'eu aussi des effets malencontreux. Etre la cible de toute la Confrerie failli me couter la vie.
Heureusement que j'avais de 'bons médecins'. Une erreur de fiole... L'infirmière failli me tuer, ce qui eu la conséquence désastreuse de laisser un hybride globork me faire les poches..
Mais un second escadron vint en renfort, pour les prendre en tenaille, piloté par mes soins. La victoire etait notre, et la Confrerie pris la fuite. La chef militaire, une elfe du nom de Riatai particulierement agile fut la derniere victime avant que le groupe ne pousse des hurlements de joies, Alecciel a décidément une belle vocalise.

Le SAMU avait vendu ses services pour fuir, nous ne lui en tinrent pas rigueur, en rattrapant la Pomme de Discorde pour l'achever. Cette victoire eclatante fut suivie d'une modeste declaration appellant au calme et à la paix. Ce que s'empressa d'accepter la confrerie. L'Ordre Naturel etait rétabli. Nous pouvions nous concentrer sur la menace de la Division à nouveau.

_________________
avatar
Sven Conrat
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 933
Localisation : Paris
Afiliation : Conservateur
Date d'inscription : 28/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://bataillon13.frenchboard.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Memoires d'un Conservateur

Message par Sven Conrat le Lun 1 Sep - 3:35

13 Mai 2160

Nous avions monté une attaque sur New London qui s'etait resolu par un echec. La ville Conservatrice de Providence est tombée. Le Chaos et les Tlalociens se sont cassé les dents sur Springfield, peu apres la trahison de mes hommes sur place et la mort d'un de mes collegue, le Xalien Itragy. La ville se placait sous la tutelle des Seigneurs de l'Ombre.
Mais je suis trop succint. Le cas de ces villes fut sommes toutes assez complexe.
J'etais en contact avec un Xalien nommé Galiat, qui s'etait établi à Providence. La ville, par la discretion excessive et son origine xaliene, les prenait pour des commandos dragons et reversaient les taxes à la totalité de leurs membres, mais moi je connaissais la verité.
Il s'agissait d'un groupe de Conservateurs recrutés parmis les sympathisants mutants, un symbole pour le reste de la region qui ne voyaient en nous que le comité d'extermination de la menace mutante. Hors un Xalien etait chef de groupuscule, preuve que tous avaient une chance.
Enfin... la verité etait moins belle. Galiat avait été particulierement séléctionné.
Nous avions l'opportunité de nous venger des Shadoxfox à la suite de notre victoire contre la Confrerie du Néant.
Je pris la tête d'un de nos escadrons du Qivoan's Son, le Q8 de Xyanudrick. Je faisait confiance en leurs capacités, allant jusqu'a leur fournir de l'equipement à l'epoque ou celui ci etait rare.
Le futur me donna tort.
Ce groupe n'avait aucune finesse et je fis la concession de faire un assaut frontal.
Durant ce temps, les Soldats du Crépuscule de Galiat se regroupaient pour prendre le groupe enemi en tenaille.
Notre approche fut une reussite malgré quelques heurts. Xyanudrick s'etait trompé de route... Nous ne pouvions remetre l'assaut à plus tard alors il fallu se resoudre à commencer sans lui.
Le guetteur fox s'ecroula assez vite et nous pumes penetrer la ville.
Ils utiliserent un appat pour nous attirer dans un piege, mais le meilleur moyen de detruire un piege n'est-il pas de l'interieur ?

_________________
avatar
Sven Conrat
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 933
Localisation : Paris
Afiliation : Conservateur
Date d'inscription : 28/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://bataillon13.frenchboard.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Memoires d'un Conservateur

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum